Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les broderies de Marie
  • : Mes broderies et mes encadrements
  • Contact

Mon coup de coeur du moment...

Traduction !


My blog in english !

Compteur

Depuis le 11/02/2007 personnes sont venues me faire un petit coucou !

 

5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 19:26

Jour 1 à Londres, Camden (article précédent).

 

En rentrant, nous avons fait un crochet par King's cross station, afin de voir la reconstitution de la plate forme 9 3/4 des films Harry Potter qui attire beaucoup de monde. Un photographe est là pour prendre les personnes en photo devant, photos vendues ensuite dans la boutique Harry Potter juste à côté...

 

Le plafond de la gare est magnifique.

 

 

 

Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)

Jour 2 - le jour où nous avons marché 23 km...

 

Au programme, Tower bridge, Trafalgar square, Chinatown, Picadilly Circus, Chinatown et je dois en oublier....

 

En partant de notre logement, des boutiques...

 

 

Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)

Le Tower bridge et la tour de Londres où sont conservés les joyaux de la couronne. L'ancien et le moderne se côtoient dans ce quartier.

 

 

Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)

Au hasard de notre marche... un ancien hôpital notamment.

 

Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)
Londres (jours 1 et 2)

Encore beaucoup de photos... la suite de ce jour 2 très vite.

Repost 0
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 19:41

La semaine dernière, je suis partie à Londres 3 jours avec Ludivine. Décision prise sur un coup de tête la semaine précédente ! grande première pour moi.. prendre l'avion.. un peu de stress... mais je m'attendais à pire !

 

Nous avons logé dans une auberge de jeunesse, chambre de 10. C'est la solution la plus économique. J'étais un peu réticente au départ, mais avec une moyenne de 20 km à pied tous les jours (17 le 1er jour, 23 le 2ème, 19 le 3ème et 9 le dernier), je n'entendais ni les bruits de la rue qui était très animée (et la fenêtre était cassée, donc on entendait très bien !) ni les autres personnes qui rentraient dormir !

 

Oui, beaucoup de marche... car à 5 euros environ le ticket de métro pour un trajet, on réfléchit à deux fois avant de le prendre et cela nous a permis de voir certaines rues typiques non visibles en métro.

 

Premier jour donc : Camden. Lieu très connu pour son marché et son ambiance underground, punk et gothique, c’est aussi un quartier où le street-art se développe de plus en plus.

 

 

Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)

Cette boutique de chaussures était juste trop jolie, avec des modèles très originaux...

Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)

Au hasard des rues...

 

 

Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)

Des boutiques typiques de par leur situation, leur décor...

 

Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)

Le street art...

 

Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)
Londres - Camden (jour 1)

Ce petit séjour à Londres fera l'objet de plusieurs articles tellement il y a de choses à visiter...

Repost 0
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 18:00
Lectures

Les trois derniers livres lus... et beaucoup aimés... surtout le dernier si je ne dois en recommander qu'un seul.

 

"Désolée je suis attendue" d'Agnès Martin-Lugand. J'avais déjà lu "les gens heureux lisent et boivent du café", "entre mes mains le bonheur se faufile" et "entre mes mains le bonheur se faufile". Je recommande ses romans pour celles qui ne la connaissent pas encore. 

 

 

 

 

Lectures

Yaël ne vit que pour son travail. Interprète dans une agence internationale, elle enchaîne les réunions et les dîners d'affaire sans jamais se laisser le temps de respirer. Juchée sur ses escarpins, elle est crainte de ses collègues et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis de longue date qui s'inquiètent de son attitude. Peu tourmentée par les reproches qu'on lui adresse, elle a une volonté farouche de réussir. Jusqu'au jour où le passé resurgit pour fragiliser ses certitudes.

 

"Hortense" de Jacques Expert. Premier roman lu de cet auteur. Lorsque je l'ai emprunté, la bibliothécaire m'a dit "il est super"... elle ne s'est pas trompée. C'est un style différent du précédent que j'ai beaucoup aimé. C'est le même auteur qui a écrit "ce soir je vais tuer l'assassin de mon fils" et qui a été adapté à la télévision.

 

Lectures

 

1993 : Sophie Delalande est folle d’amour pour sa fille Hortense, trois ans, qu’elle élève seule. Celle-ci lui permet d’oublier les rapports difficiles qu’elle entretient avec son ex-mari, Sylvain, un homme violent qui l’a abandonnée alors qu’elle était enceinte et à qui elle refuse le droit de visite. Un jour, pourtant, Sylvain fait irruption chez elle et lui enlève Hortense. « Regarde-la. Nous allons disparaître et tu ne la reverras plus. »

2015 : après des années de recherches vaines, Sophie ne s’est jamais remise de la disparition d’Hortense. Fonctionnaire au ministère de l’Éducation, elle mène une existence morne et très solitaire. Jusqu’au soir où une jeune femme blonde la bouscule dans la rue. Sophie en est sûre, c’est sa fille, c’est Hortense. Elle la suit, l’observe sans relâche. Sans rien lui dire de leur lien de parenté, elle sympathise avec la jeune femme, prénommée Emmanuelle, tente d’en savoir plus sur elle. La relation qui se noue alors va vite devenir l’objet de bien des mystères. Sophie ne serait-elle pas la proie d’un délire psychotique qui lui fait prendre cette inconnue pour sa fille ? Et la jeune femme est-elle aussi innocente qu’elle le paraît ?

Avec ce nouveau roman, inspiré d’une histoire réelle, on retrouve le génie de Jacques Expert pour transformer les faits divers en romans captivants. Comme à son habitude, il ne se contente pas de faire preuve d’une extrême justesse psychologique mais multiplie les pistes, enchaîne les rebondissements jusqu’à un dénouement complètement imprévisible.

 

Et enfin, "tu comprendras quand tu seras plus grande" de Virginie Grimaldi. J'AI ADORE !!!! un pur régal... des rires, de l'émotion... j'ai eu du mal à le lâcher, les chapitres sont très courts, on a hâte de connaître la suite...

 

 

 

Lectures

 

Quand Julia débarque comme psychologue à la maison de retraite Les Tamaris, à Biarritz, elle ne croit pas plus au bonheur qu’à la petite souris. Pire, une fois sur place, elle se souvient qu’elle ne déborde pas d’affection pour les personnes âgées. Et dire qu’elle a tout plaqué pour se sauver, dans tous les sens du terme.

Au fil des jours, Julia découvre que les pensionnaires ont bien des choses à lui apprendre. Difficile pourtant d’imaginer qu’on puisse reprendre goût à la vie entre des papys farceurs, des mamies fantaisistes et des collègues au cœur brisé… Et si elle n’avait pas atterri là par hasard ? Et si l’amour se cachait là où on ne l’attend pas ?

C’est l’histoire de chemins qui se croisent : les chemins de ceux qui ont une vie à raconter et de ceux qui ont une vie à construire.
C’est une histoire d’amour(s), une histoire de résilience, une ode au bonheur.
« Un humour décapant, des personnages attachants et une profonde humanité.
En le refermant, on n’a qu’une envie : se délecter des petits
bonheurs qu’offre la vie. »

Repost 0
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 19:22

Cela fait un petit moment que je ne vous ai pas montré Minet (de son vrai nom Lila.. oui oui, prénom féminin mais au début on nous a dit que c'était une fille !) et Minette (Mali, la minette de Steven, le fils de mon chéri).

 

Minette... une peste.. elle court tout le temps, partout... elle nous épuise.. et un estomac sur pattes ! Elle a 6 mois.

 

 

Minet et Minette
Minet et Minette
Minet et Minette
Minet et Minette
Minet et Minette
Minet et Minette
Minet et Minette
Minet et Minette
Minet et Minette


Et Minet... une crème... gentil et câlin.. Par contre, il adore aller dehors, mais la nuit il est à la maison. Il a maintenant un an et demi...

Minet et Minette
Minet et Minette
Minet et Minette
Minet et Minette
Repost 0
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 15:23

 

 

Avant tout je vous souhaite une belle et heureuse année 2017, remplie de joies et une excellente santé pour profiter de tous les petits bonheurs que la vie vous apportera.

 

Un autre Lanarte sur mon tambour, commencé il y a un mois. Il s'agit du modèle "Réflexions", le n° PN 0164075.

 

Quelques vues de mon avancée :

 

 

Lanarte - Reflexions (1)
Lanarte - Reflexions (1)
Lanarte - Reflexions (1)

 

Encore pas mal de petites croix avant le résultat final :

 

 

Repost 0
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 16:19
Lectures...

Quelques unes de mes dernières lectures, celles que j'ai préférées...

 

 

Lectures...

 

Dans une petite ville du Yorkshire, des femmes qui se ressemblent sont retrouvées mortes. Leur point commun : elles sont toutes blondes aux yeux bleus. Ce tueur pas comme les autres cherche en chacune de ses victimes la femme parfaite, amante soumise et ménagère accomplie, avant de les massacrer avec la plus grande cruauté. Au moment où le meurtrier se prépare à fondre sur sa future proie, Tony Hill se retrouve au cœur de l’enquête mais cette fois sur le banc des accusés. Le célèbre profiler serait-il passé de l’autre côté du miroir ? Dans ce thriller psychologique à glacer le sang, le duo formé par Tony Hill et Carol Jordan est plus que jamais mis en péril.

 

 

Lectures...

 

Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l'ignore encore… Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu'elle n'a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d'université d'origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu'il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. Mais le corps de Lydia gît au fond d'un lac. Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l'adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés.
Des secrets si longtemps enfouis qu'au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées. Bien sûr, Tout ce qu'on ne s'est jamais dit distille un suspense d'une rare efficacité. Mais ce livre qu'on garde en soi très longtemps est bien plus que cela. Celeste Ng aborde la violence de la dynamique familiale, les difficultés de communication, le malaise adolescent, avec une intensité exceptionnelle.

En distinguant cette œuvre envoûtante comme l'un des meilleurs romans de l'année, les critiques anglo-saxons ont salué la naissance d'un écrivain majeur et fait le succès du livre, vendu à plus d'un million d'exemplaires.

 

 

Lectures...

 

Rosalie Laurent tient une jolie papeterie à Paris, rue du Dragon, où elle confectionne et vend des cartes poétiques. Un jour, un vieil homme entre et renverse un présentoir. Quelle n'est pas la surprise de Rosalie face à cet inconnu qui n'est autre que Max Marchais, dont les albums ont bercé sa jeunesse ! Séduit par son talent, il lui propose d'illustrer son célèbre conte, Le Tigre bleu. Ravie de cette heureuse collaboration, elle expose l'ouvrage publié dans sa devanture. Mais un jour, un professeur de littérature anglo-saxonne, fraîchement débarqué des États-Unis, surgit dans son magasin et, après avoir lui aussi renversé un présentoir, soutient mordicus que l'histoire du Tigre bleu lui appartient. Max Marchais serait-il un plagiaire ? Les deux jeunes gens, d'abord hostiles, vont faire cause commune pour enquêter et mettre au jour un secret qui les liera à tout jamais.
Comme dans les précédents Barreau, le destin se nourrit de coïncidences, de hasards et l'amour savamment contrarié doit triompher de malentendus et quiproquos. Régal de suspense et d'émotion, La Vie en Rosalie est une histoire mutine dont le charme délicatement anachronique est une incitation à prendre son temps et savourer les petits riens de la vie.

 

Lectures...

 

Lola a été adoptée à l'âge de trois mois. Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire.
Sa vie va basculer lorsqu'elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d'Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines.
Mais tous les habitants ne voient pas d'un bon œil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu'elle ne le voudrait...

 

Lectures...

 

Pour échapper à une récente rupture, Grania Ryan quitte New York pour aller se ressourcer en Irlande auprès de sa famille. C'est là, au bord d'une falaise, qu'elle rencontre Aurora Lisle, une petite fille qui va changer sa vie.

En trouvant de vieilles lettres datant de 1914, elle se rend compte du lien qui unit leurs deux familles. Les horreurs de la guerre, l'attrait irrésistible du ballet, le destin d'un enfant abandonné, ont fait naître un héritage de chagrin, qui a tour à tour marqué chaque nouvelle génération.

C'est finalement l'intuition d'Aurora qui leur permettra de se libérer des chaînes du passé, et d'aller vers un futur où l'amour triomphe sur la perte.

 

Lectures...

 

Jamais Cecilia n'aurait dû lire cette lettre trouvée par hasard dans le grenier. Sur l'enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n'ouvrir qu'après ma mort ». La curiosité est trop forte, elle l'ouvre et le temps s'arrête... À la fois folle de colère et dévastée par ce qu elle vient d'apprendre, Cecilia ne sait que faire : si elle se tait, la vérité va la ronger, si elle parle, ceux qu elle aime souffriront.
Liane Moriarty brosse un tableau nuancé et émouvant de l'amour (marital et familial) et se révèle bien mieux qu un simple auteur de best-sellers : une romancière dont les personnages attachants pourraient être vos amis ou vos voisins, avec leurs qualités et leurs failles.

 

Si je dois en conseiller certains, ce sont les 4 derniers...

Ce n'est pas le premier livre de Nicolas Barreau que je lis et ils sont toujours aussi bien !

"La jeune fille sur la falaise", découvert par hasard, ainsi que "les lettres de Rose"... j'ai en cours "le secret du mari" dont j'ai beaucoup entendu parler... Il est très très bien également....

Repost 0
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 12:45

 

En publiant mon article des crocus de Lanarte, je me suis aperçue que je n'ai pas mis la photo de ma petite panthère terminée.

 

La voici !

 

 

 

Je me suis plus éclatée sur d'autres ouvrages, mais je ne l'ai pas lâché, sinon je n'aurais jamais repris cet ouvrage... Je suis néanmoins contente du résultat.

Repost 0
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 21:42
Lanarte - Crocus (2)

 

J'espère que vous avez passé de joyeuses fêtes de Noël, remplies de joie.

 

Mes crocus de Lanarte sont finis depuis déjà un petit moment. Je n'ai pas fait le petit entourage, cela complique les finitions par la suite aussi bien pour encadrer que pour, éventuellement, monter en coussin (à mon avis...).

 

 

Lanarte - Crocus (2)

 

Bien sûr, un nouveau Lanarte lui a succédé...

Repost 0
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 17:39
Lanarte - Crocus (1)

Avant de commencer un... grand Lanarte, j'ai préféré en faire un petit.

Il s'agit du modèle "crocus", PN 0164068. Très agréable à broder et bientôt fini ! 

 

 

Lanarte - Crocus (1)
Lanarte - Crocus (1)
Repost 0
20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 17:59

 

J'ai continué ma petite panthère et voici où j'en étais hier matin...

 

 

Lanarte - Petite panthère (2)

Depuis que j'ai commencé le feuillage sur la gauche, le modèle est beaucoup plus agréable à broder.

Prochaine photo : une fois l'ouvrage terminé !

Repost 0